• Accueil
  • > Educateurs de jeunes enfants

Archives pour la catégorie Educateurs de jeunes enfants

Jeu et activité autonome…

Voici un article intéressant concernant le jeu de l’enfant. Trop souvent l’on est interventionniste auprès de l’enfant. On voudrait l’aider faire à sa place. (toujours avec la volonté de bien faire) mais si nous restions un peu en retrait, et si nous apprenions à observer. Certains dirons mais je ne sert à rien si je le regarde…oh que si bien au contraire…l’enfant ce sent regarder…envelopper du regard…un regard porteur…on peut tout aussi bien l’accompagner par la parole…lui expliquer ce qu’il pourrait faire dans le cas d’une difficulté par exemple. Ce qui est important c’est que l’enfant soit dans une sécurité affective suffisament bonne donné par le climat familiale lors des soins…les changes, les repas, le sommeil. Etre avec son enfant prendre son temps lui donner de son temps n’être qu’avec lui, c’est ce qui lui permettra d’acquérir les différentes étapes de son développement sereinement et avec confiance.

Si il y a bien une pédagogie qui me tiens à coeur c’est celle ci tant sur le plan professionnelle que familiale. « L’enfant n’est pas une marionnette dans les bras d’un adulte tout puissant » . On aimerait tout apprendre à son enfant tout lui montrer et lui faire, alors comment réagit l’enfant intérieurement lorsque son parent vient lui donner l’objet qu’il essayait d’attraper depuis 20 minutes…mais que l’on a pas vu puisqu’on ne l’a pas observer…

Faire à sa place serait lui apprendre que les solutions viennent de l’extérieur et non de lui même ce qui répété entraînerait une perte de confiance en soi…en ses propres compétences.

L’Espace-jeu pour le mouvement et la découverte autonome Par Andrea van Gosen
Responsable d’un espace-jeu à Kreuzberg (Allemagne)
(Extrait d’un Article à paraître dans le Bulletin n° 18)
L’espace-jeu est un espace de découverte permettant l’exploration autonome de matériel de jeu et de mouvement. Il invite les parents de nourrissons et de petits enfants jusqu’à 3 ans à observer attentivement les activités de leur enfant et à apprécier leur activité autonome. Les bases de mon travail sont les résultats des recherches de la pédiatre hongroise Emmi Pikler et de la psychologue pour enfant et directrice de l’Institut Pikler à Budapest A. Tardos ainsi que les longues années d’expérience de la pédagogue du mouvement Ute Strub à Berlin.En tant que responsable d’un espace-jeu je suis convaincue de la valeur particulière de l’activité autonome dans le jeu pour le développement de la personnalité de l’enfant. Un enfant qui se sent bien et qui n’est pas dérangé dans ses découvertes s’intéressera d’abord, dans le cours de son développement, à son propre corps et à ses possibilités de mouvement. Emmi Pikler a observé que, pour un nouveau-né, la position dorsale est la plus adéquate pour la découverte et l’exploration de ses propres mains et pieds. Plus tard, dans cette même position, le nourrisson devient de plus en plus habile à manipuler des objets. ….En général les enfants jouent volontiers lorsqu’ils se sentent protégés et en sécurité. Pour cela il faut que les parents soient détendus et n’obligent pas leur enfant à essayer quelque chose avant qu’il ne soit prêt à le faire Le sentiment d’avoir son père et sa mère disponible à chaque instant pour tranquilliser ou consoler donne à l’enfant la sécurité nécessaire pour se concentrer sur un jeu.

Peu à peu l’enfant, de sa propre initiative, passe de la position dorsale à la position latérale et enfin sur le ventre. Il découvre en jouant de façon autonome les différentes façons de se mouvoir en avant, en rampant, ou en avançant à quatre pattes. Puis, à travers diverses positions intermédiaires, il apprendra tout seul, sans aide des adultes, à s’asseoir, à se lever et à marcher. Les enfants qui n’ont pas appris tout seul à s’asseoir mais qui ont été mis dans cette position par leurs parents ont de la difficulté à abandonner cette posture sans aide. Pour certains parents il est étonnant de constater combien d’autres enfants varient leurs positions sans avoir besoin du soutien des adultes. …

Mon rôle est de créer un environnement qui correspond aux phases de développement des bébés et des petits enfants ainsi qu’à leur pulsion d’exploration, leur plaisir de se mouvoir et leur besoin de tranquillité. Les enfants décident eux-mêmes librement ce qu’ils font et combien de temps ils veulent le faire. Il est important de laisser l’initiative et l’activité à l’enfant, de ne pas le pousser et de ne pas intervenir dans son jeu. J’encourage les parents à observer avec intérêt les mouvements et les activités de leurs enfants et à répondre à leurs expressions verbales et non-verbales lorsque celles-ci leur sont adressées. …

Une partie essentielle de mon accompagnement est destiné aux parents afin de les encourager à réagir de façon adéquate aux signaux de leurs enfants. Je les incite d’une part, pour autant que l’enfant en ait besoin, à être disponible comme source de sécurité ou de consolation et d’autre part à ne pas empêcher leur enfant de s’éloigner à nouveau d’eux pour être actif et autonome. Pour certains parents il n’est pas facile d’être aussi en retrait et de « se borner » à observer leur enfant. Au début ils se sentent souvent désécurisés de n’avoir « rien à faire », mais avec le temps ils prennent du plaisir à devenir des observateurs et à ne pas devoir « amuser » leur enfant. Ils s’étonnent aussi souvent de voir que l’enfant comprend plus de choses que ce qu’ils pensaient et que de nombreux conflits peuvent se résoudre sans l’intervention des adultes.

Plus les parents ont confiance dans l’activité autonome de leur enfant, plus ils ont de facilité à rester en retrait.

retour

Educateurs de jeunes enfants

Quel est ton métier ?

Educateur de jeunes enfants

oui tu travailles avec les enfants ok….OUI mais encore ???

tu travailles avec des ados ? NON c’est éducateurs spécialisées.

Voilà encore un métier banalisé…et pour sure tout le monde sait ou est censé savoir s’occuper des enfants !!!!

Certes chaque personne qui a des enfants sait s’occuper de ses enfants…avoir une formation dans le milieu de la petite enfance n’assure en rien le fait de savoir mieux que les autres s’occuper de ses enfants. Cependant la formation est là et bien vivante et peut aider dans les choix éducatifs.

Alors voilà ce qu’est le métier d’éducateurs de jeunes enfants :

3 missions : Education, prévention et coordination

L’éducateur de jeunes enfants à pour rôle essentiel de favoriser le développement et l’épanouissement des enfants qui lui sont confiés, en crèche, halte garderie, hôpital…son travail varie selon le type d’établissement dans le quel il intervient, et selon l’âge des enfants.( De la naissance à 7 ans). Tout en conservant une certaine autonomie dans l’organisation de ses activités, il travail en équipe avec tous ceux qui participent à l’action éducative.

En contact direct avec les enfants :

Premiers contacts de l’enfant hors de sa famille, les éducateurs de jeunes enfants sont les initiateurs de la vie en collectivité. Ils participent activement au développement de la communication et à la socialisation de l’enfant.

Dans tous les lieux d’accueil du jeune enfant cette action éxige un travail d’équipe. Au contact direct des enfants, les EJE aménagent un espace de vie sécurisant à leur dimension. Dans ce cadre, grâce au jeu, au langage parlé et à la communication non verbal, ils tentent de répondre à leurs besoins physiques, intellectuels et affectifs. Ils mettent en oeuvre des activités permettant le développement de l’expression, laissant naître les intérêts et les capacités de l’enfants.

Continuité éducative des parents :

Les contacts étroits avec les parents assurents la continuité éducative avec ceux ci dans le respect du milieu familiale, social et des références culturelles de l’enfant.

Divers lieues d’exercises :

Crèche parentale, collective, mini crèche, halte garderie, centre d’action médico-sociale, PMI, Hôpitaux, services psychiatriques pour enfants, les maisons de cure ou de convalescence, les pouponnières. L’éducateur de jeunes enfants a une approche éducative de l’enfant malade en relation avec l’équipe soignante. Il s’occupe d’enfants handicapées dans les instituts médicaux éducatifs, les centres médicis psychologiques, les centres de déficients sensoriels et les CAMSP. Il peut aussi travailler dans le secteur culturel et des loisirs. (bobliothèques, centre de loisirs etc…

Travail d’équipe, mais autonomie

L’éducateur de jeunes anime et coordonne l’action pour que la

dimension éducative prenne une place importante au sein de la

structure d’accueil. Il travaille en équipe avec tous ceux qui

participent à l’action éducative : directrices et auxiliaires dans les

crèches, éducateurs spécialisés, psychologues et assistantes

sociales dans les foyers de l’enfance. Il conserve toutefois une

certaine autonomie dans l’organisation de son travail. Souvent

seul représentant de sa profession dans la structure où il

exerce, l’EJE doit convaincre et défendre les exigences

éducatives par rapport aux nécessités de garde et de soins de l’enfant.

Patience et créativité…

Pour exercer ce métier, l’amour des enfants ne suffit pas.

Travailler auprès d’enfants souvent turbulents et bruyants

nécessite d’avoir une bonne résistance à la fatigue, une santé

solide et un bon équilibre psychique. L’éducateur de jeunes

enfants doit être patient et disponible. Esprit d’observation,

d’initiative et sens des responsabilités sont également

nécessaires. L’importance de l’éducation sensorielle de l’enfant

exige d’avoir une imagination riche, un sens musical et artistique

développés et de l’habileté manuelle.

Voilà un petit aperçu de ce métier si mal connu et encore mal reconnu…et pourtant si passionnant !!!

Si vous avez des questions ou voulez partager des expériences allez y c’est le bon endroit.



Nos amours de chow chows |
Elaloïslhardy |
bip-bip, c'est germain |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elaloïs Lhardy
| Ma Famille,Ma vie!!!
| un monde de paix